“Faire le bien… et le faire mieux”

L’économie, les nouveaux modèles de financement et une génération de philanthropes plus actifs obligent les organisations à but non lucratif à revoir leurs relations avec les bailleurs de fonds.