“Pour une banque,vous êtes un client; pour Facebook, un produit”

Aujourd’hui, les banques disposent de tant de quantités de données sur leurs clients qu’elles semblent s’y noyer, au lieu de les exploiter pour fournir un service personnalisé. “Elles s’y prennent tout simplement très mal”, estime Luc Burgelman de NGDATA.