Des villes éclairées

“Avec un éclairage adéquat, vous rendez une ville plus efficace, plus durable, plus sûre et plus agréable à vivre”, affirme Gert Roeckx, Country Manager Belux de Signify (anciennement Philips Lighting).

La combinaison de la technologie provenant de l’internet des objets et de l’infrastructure d’éclairage ouvre un large éventail de possibilités. Pensez à un éclairage urbain qui s’intensifie juste après un accident. Ce type d’application a un impact non négligeable sur la sécurité routière et urbaine.

L’éclairage intelligent peut également favoriser la durabilité d’une ville. Le passage d’un éclairage traditionnel à un éclairage LED autorise déjà une économie d’énergie de quelque 60%. Avec un système intelligent, les réductions peuvent atteindre 70 à 80%. “Il n’y a aucun sens à maintenir l’éclairage urbain allumé toute la nuit à des endroits où ne passe presque personne”, illustre Gert Roeckx. “Avec des capteurs de mouvements, il sera possible de n’éclairer que lorsque c’est nécessaire. Et grâce à des capteurs de lumière, vous pourrez allumer l’éclairage plus tard lors des journées ensoleillées et plus tôt en cas de couverture nuageuse.”

Éclairage et émotions

L’éclairage architectural peut donner un nouvel élan à la ville. L’entreprise d’éclairage néerlandaise a ainsi coordonné un événement lumineux pour Saint-Trond, dans le cadre de son city marketing. Après le coucher du soleil, les monuments et places de la ville sont devenus le décor d’un grand spectacle lumineux. “En utilisant une technologie d’éclairage de pointe, une ville peut attirer davantage de touristes. Et montrer à ses propres habitants qu’elle embrasse la transformation numérique.”

Les réseaux d’éclairage intelligents ne relèvent pas de la science-fiction. Reste à en équiper l’infrastructure.

En outre, Signify expérimente – notamment sur un des épicentres de la vie nocturne d’Eindhoven – un human centric lighting, qui consiste à utiliser l’éclairage pour influer sur les émotions des personnes présentes. Passer à un éclairage rougeâtre pendant une bagarre permettrait ainsi de ramener plus vite le calme. Le projet est encore en cours, mais les premiers résultats sont positifs.

Le LED avant tout

Les réseaux d’éclairage intelligents ne relèvent pas de la science-fiction. La technologie existe; reste à en équiper l’infrastructure. “La véritable transition consiste à remplacer l’éclairage urbain traditionnel par de l’éclairage LED”, indique Gert Roeckx. “Dès que cette structure de base est en place, il suffit de l’équiper de capteurs de bruit ou de mouvements, par exemple.” En la matière, nous avons encore du pain sur la planche: à peine 5% de l’éclairage urbain belge est équipé d’ampoules LED. Gert Roeckx prévoit toutefois une accélération du remplacement des anciens systèmes d’éclairage au cours des quatre à cinq prochaines années.

Dans une phase ultérieure, il s’agira d’interconnecter ces points d’éclairage et de les équiper de capteurs. “Et à ce moment-là, de plus en plus d’applications intelligentes feront leur apparition. Dans un premier temps, la technologie sera surtout utilisée pour des applications opérationnelles, comme une modification de l’éclairage à distance en cas d’accident. Les autres applications intelligentes seront adoptées progressivement, mais cela prendra un peu plus de temps.” ll

19/06/2018