Pourquoi la Bourse ?

Les marchés boursiers permettent aux entreprises de collecter plus aisément des fonds. Et offrent aux investisseurs l’occasion de diversifier les risques.

On l’oublie souvent, mais notre pays a l’honneur d’être le berceau de la Bourse. Dès le XIVe siècle, l’auberge Van der Beurse à Bruges jouait le rôle de plate-forme commerciale, où les marchands de textile italiens échangeaient leurs marchandises contre des fourrures ou du poisson salé en provenance de la Baltique. C’est à Anvers qu’a été érigé, au début du XVIe siècle, le premier bâtiment abritant une Bourse. Et au début du XXe siècle, Bruxelles était l’un des principaux centres financiers du monde. Cette période de gloire est révolue depuis un certain temps.

La Bourse belge ne représente plus qu’une fraction des transactions financières mondiales. La conséquence, avant tout, de la globalisation des marchés financiers, qui favorise les Bourses des grands pays. L’actionnariat fait du bailleur de fonds le copropriétaire d’une entreprise. La cotation bour sière représente ensuite la valeur de l’entreprise. Fondamentalement, le cours d’une action indique l’opinion que se font les investisseurs de la rentabilité future de l’entreprise.

Souplesse et liquidité

Les entreprises dont les actions sont cotées bénéficient d’un certain nombre d’avantages. Quant aux investisseurs, ils peuvent diversifier rapidement leurs investissements. En cas de problème avec une action, ils ne perdent pas toutes leurs économies. La cotation leur permet également d’entrer et sortir plus aisément du capital d’une entreprise. Certes, ils doivent payer des frais de transaction, mais rechercher eux-mêmes une contrepartie à qui vendre leurs actions leur coûterait beaucoup plus cher. Les entreprises choisissent elles-mêmes la ou les Bourses sur lesquelles elles veulent être cotées. La Bourse européenne la plus connue est Euronext, un holding auquel appartient notamment la Bourse de Bruxelles. Aux États- Unis, c’est le New York Stock Exchange, au Royaume-Uni, le London Stock Exchange. Le terme de Bourse évoque toujours un bâtiment, comme le ‘palais’ situé boulevard Anspach, à Bruxelles.

Mais ce marché physique peuplé de courtiers en costume bariolé, comme nous en voyons encore à New York et Francfort, ne sert plus que de décor aux débats sur des chaînes d’affaires comme CNBC. Aujourd’hui, les Bourses actuelles ne sont qu’une série de parcs de serveurs connectés entre eux dans des périphéries anonymes, par lesquels les ordres sont enregistrés sous forme électronique.

26/06/2014