Votre épargne travaille dur

En Belgique, quelque 260 milliards d’euros sont placés sur les comptes d’épargne – plongés dans un profond sommeil, entend-on souvent. Comme s’ils ne faisaient rien.

Comme si nous devions réveiller cet argent. C’est un énorme malentendu. Cette manne qui semble dormir sur les comptes d’épargne travaille pour l’économie. Elle est utilisée pour fournir des crédits aux ménages, aux entreprises et au secteur public. Elle permet des investissements, de l’activité économique et de la croissance.

Pas de problème, dans ce cas? Si. Car l’épargnant moyen n’aime pas courir de risques, quitte à se contenter d’un rendement réduit. L’épargne est surtout convertie en crédits et donc pas, par exemple, en actions.

Nous n’obtiendrons une croissance et des rendements plus élevés que si nous acceptons de prendre davantage de risques. De nouveaux instruments comme le crowdfunding ne remportent encore qu’un succès modéré. Il faut faire mieux: la croissance future sera le fruit d’investissements. De prises de risques.

22/02/2017
épargne, investir