“Le Private equity, un moyen de développer nos PME”

“Le private equity est un excellent moyen d’investir dans l’économie réelle et de développer notre tissu de PME”, déclare Didier Beauvois, Head of Corporate Banking et membre du comité de direction de BNP Paribas Fortis. “En cela, il est complémentaire de l’actionnariat familial et de la Bourse. On peut y recourir à plusieurs moments de la vie d’une société; en général, il soutient des phases de transition ou la réalisation de projets, d’investissements concrets.”

Pourtant, le private equity (PE) ne représente encore, en Belgique, que 0,34% du PNB (avec une moitié d’investisseurs belges), contre 1% aux États-Unis. “Je suis persuadé que l’investissement en capital – traduction de l’expression ‘private equity’ – est appelé à se développer”, reprend Didier Beauvois. “Il correspond très bien à notre tissu de PME, notamment familiales.”

Un profil-type? “Le PE finance souvent des entreprises bien implantées sur un marché de niche, et disposant de belles perspectives de croissance. Il leur permet de franchir un cap. Les dirigeants apprécient quant à eux le côté ‘accompagnement’ du PE, car les investisseurs apportent également leur expertise et leurs réseaux.” Un soutien auquel s’attachent particulièrement les équipes de BNP Paribas Fortis, dont la connaissance approfondie du tissu économique et des mécanismes financiers s’avère souvent précieuse pour les sociétés, qu’elles soient des start-up, des scale-up, des entreprises familiales en situation de transmission-succession ou des firmes en restructuration.

“En outre, nous avons choisi d’investir sur le long terme, en tant qu’actionnaire minoritaire, afin de devenir réellement un partenaire de l’entreprise”, ajoute Didier Beauvois. “Nous participons aussi à des fonds liés à des universités et à des organismes de recherche, spécialement destinés aux entreprises innovantes, comme Imec et Qbic.” Les résultats sont là: en moyenne, les entreprises bénéficiant de PE se montrent plus innovantes, plus enclines à investir en R&D, plus productives, et franchissent plus facilement les frontières.

Conséquence logique: elles sont plus profitables pour leurs actionnaires. Cela illustre à quel point le PE, autrefois réservé aux grandes entreprises, est un outil remarquable, lorsqu’il est élargi aux PME, pour irriguer l’ensemble de l’économie. “Les investisseurs ont la satisfaction de placer leurs fonds ‘dans du concret’, de créer de la valeur, de l’activité, des emplois!”, conclut Didier Beauvois. “Cerise sur le gâteau, leurs placements PE complètent parfaitement les placements ‘classiques’ qu’ils détiennent en portefeuille.”

Didier Beauvois,
Head of Corporate Banking et membre du comité de direction de BNP Paribas Fortis

Didier Beauvois, BNP Paribas Fortis
22/02/2017