« On assiste à un renouveau des transports en commun »

Thomas Spitaels, CEO de TPF, évoque l’innovation et la disruption dans sa société, son secteur et son avenir.

Quel est le moment-clé de l’année pour votre entreprise ?

Thomas Spitaels : « Le rachat du bureau d’études Euroestudios, en mai dernier. Cette acquisition – complémentaire à celle de Getinsa, en novembre 2013 – fait de nous le premier bureau d’études dans le secteur de l’infrastructure en Espagne, avec 1.300 collaborateurs. Cela renforce notre pôle infrastructures et nous permet d’accéder à de nouveaux marchés. »

Quel est l’événement ou l’invention le plus révolutionnaire pour votre secteur ?

Thomas Spitaels : « L’évolution géopolitique et l’apparition de conflits un peu partout. Un gros contrat au Mali s’est arrêté net voici deux ans et demi, un autre en Libye, début 2014, n’a pas pu démarrer. Il faut être hyper-réactif et éviter tout fatalisme : ainsi, notre activité de construction du nouveau canal de Suez en Egypte, entamée sous l’ère Morsi, repart. »

Quel est le produit le plus innovant de votre entreprise ou secteur ?

Thomas Spitaels : « Nos acquisitions en Espagne ont fait de nous le premier bureau d’études pour le métro en Amérique latine : nous travaillons pour Bogota, Lima… On assiste à un renouveau des transports en commun : toutes les villes de plus d’un million d’habitants développent leur réseau et la technologie avance sans cesse. »

A quel changement technologique vous attendez-vous dans votre entreprise ou secteur ?

Thomas Spitaels : « Dans tous les secteurs dans lesquels nous intervenons, les progrès technologiques sont constants. On ne construit plus les bâtiments ou les métros comme il y a dix ans : l’ingénierie évolue partout. Cela s’accompagne d’une poursuite du mouvement de consolidation du secteur, avec parfois la disparition de sociétés très installées. »

Qu’attendez-vous de votre banque ?

Thomas Spitaels : « Qu’elle continue à nous soutenir, tout en nous faisant bénéficier de son regard critique et constructif, comme elle l’a toujours fait. Depuis vingt ans, nous avons la même chargée de relation, elle connaît la société presque mieux que nous ! Nous avons bâti un partenariat très constructif. »

27/10/2014