Les données dans un modèle économétrique

Neckermann accompagne 1,5 million de Belges en vacances chaque année. Une utilisation intelligente des données lui permet de développer une approche sur mesure.

Quelle est l’importance des données pour vos activités ?

Alexander Schmitt : « Les données constituent de plus en plus la base de nos décisions. Et j’entends par là non seulement les données personnelles du client, mais aussi celles relatives à son comportement sur internet en termes de recherche et de clics, les interactions avec le vendeur, l’historique d’achat, etc. Nous pouvons ainsi adopter une approche adaptée à son profil unique. »

Dans quelle mesure exploitez-vous également ces données sur un plan stratégique ?

Alexander Schmitt : « Nous planchons sur un modèle économique qui intégrera aussi des données externes, comme des facteurs économiques et politiques. Nous pourrons ainsi évaluer notamment l’impact de nos activités de marketing et les réorienter en fonction du contexte. »

Comment filtrez-vous les données pertinentes dans la masse d’information ?

Alexander Schmitt : « Nos spécialistes forment nos équipes business à la gestion des informations. Ils ne ménagent pas leurs efforts pour les sensibiliser à l’importance, l’impact et la valeur ajoutée des données. Des solutions logicielles de qualité et de tierces parties nous aident à maintenir les données “propres”. »

De quelle manière les données vous aident-elles à améliorer votre service ?

Alexander Schmitt : « Nos conseillers ont accès aux données historiques du client. Ils peuvent ainsi lui fournir une assistance plus adéquate et plus pertinente lorsqu’il veut réserver ses prochaines vacances. Une amélioration de l’expérience client se traduit tôt ou tard par une augmentation des ventes. »

Comment voyez-vous évoluer la gestion des données ?

Alexander Schmitt : « Le consommateur attend de plus en plus une approche individuelle. En matière de communication, mais aussi pour ce qui concerne la personnalisation des produits, le service et l’accessibilité. Cela dit, c’est le client qui décidera en fin de compte des données qu’il met à disposition en échange de çes services. »

22/12/2014