L’argent ne dort pas, mais peut-il rêver?

On entend souvent dire qu’en Belgique, environ 260 milliards d’euros dorment sur les comptes d’épargne. C’est totalement faux. Et ce, à deux titres.

Votre épargne travaille dur

En Belgique, quelque 260 milliards d’euros sont placés sur les comptes d’épargne – plongés dans un profond sommeil, entend-on souvent. Comme s’ils ne faisaient rien.

L’échec est une option

Aucun parent qui apprend à son enfant à rouler à vélo ne lui dit après sa dixième chute: “Arrête. Tu n’y arriveras jamais, de toute façon.” Au contraire, vous laissez l’enfant prendre des risques limités.

“Le Private equity, un moyen de développer nos PME”

“Le private equity est un excellent moyen d’investir dans l’économie réelle et de développer notre tissu de PME”, déclare Didier Beauvois, Head of Corporate Banking et membre du comité de direction de BNP Paribas Fortis.

Une nouvelle loi Cooreman-De Clercq

Au lieu d’encourager les investissements dans l’entrepreneuriat, le gouvernement belge entrave l’activation de l’épargne. Une plus grande sympathie pour la Bourse serait un bon début.

Du microcredit aux méga-investissements

Les investissements alternatifs permettent aux épargnants de prêter directement de l’argent à des entreprises dans lesquelles ils croient…voire de plonger dans une piscine qu’ils ont contribué à financer.

L’argent s’active, exemples inspirants

L’épargne s’active, et ce, de plusieurs manières. Quatre exemples inspirants d’argent investi qui a rapporté à l’économie belge et aux investisseurs.

Les taux bas poussent les épargnants vers des alternatives

Les banques constituent un maillon important de l’économie parce qu’elles transforment l’épargne en crédits. Or, les taux actuels incitent de plus en plus les épargnants à se tourner vers des alternatives, ce qui met le modèle de rentabilité des banques sous pression.

Pas de richesse sans risque

Malgré les taux bas, les Belges continuent de placer un montant record sur leurs comptes d’épargne. Comment activer cette manne? Plusieurs poids lourds du monde de l’entreprise confrontent leurs réflexions.

Quel est le point commun entre l’épargne et le chocolat?

Tous deux sont bons pour vous… à condition de ne pas exagérer. Quand une personne épargne, c’est une bonne idée. Mais que se passe-t-il si tout le monde se met subitement à épargner, par exemple parce que des nuages menaçants pointent à l’horizon? Un cercle vicieux se dessine: l’épargne pèse sur la demande; la production … Suite